Un cinquième partenariat entre la CNSA et France Alzheimer pour accompagner les aidants


La CNSA et France Alzheimer ont récemment renouvelé leur partenariat pour former les aidants de malades Alzheimer ou de personnes ayant une maladie apparentée. Ce nouvel accord prévoit, outre les formations dont le déploiement a été accompagné dans les précédentes conventions, d’assurer des groupes de parole, d’expérimenter des entretiens préalables à la formation avec les aidants et des réunions de suivi post formation. Cette extension est rendue possible par les dispositions nouvelles issues de la loi relative à l’adaptation de la société au vieillissement. Ce partenariat couvre la période 2016-2019.


La CNSA soutient les actions de formation des aidants développées par France Alzheimer depuis novembre 2009. Plus de 1 000 formateurs et 25 000 aidants ont ainsi été formés. Ce nouveau programme (pdf, 1021 Ko), enrichi par rapport aux précédents, prévoit :
• la poursuite de la formation de binômes de formateurs pair-aidants et professionnels : les sessions de formation des proches aidants sont assurées par un binôme constitué d’un psychologue et d’un bénévole. Chaque binôme, jusqu’à 4 par département, est sensibilisé aux méthodes et aux outils pédagogiques pour animer les formations des proches aidants. L’objectif est de former 68 binômes par an pour disposer d’un vivier d’environ 340 binômes ;
• la formation de 6 000 proches aidants par an : - La formation des aidants
Une formation de 14 heures qui se déroule en 5 à 7 séances afin de tenir compte des disponibilités des proches aidants. Les modules identifiés sont les suivants : connaître la maladie d’Alzheimer ; s’informer sur les aides possibles ; accompagner au quotidien ; communiquer et comprendre la personne ; être le proche aidant ; préparer l’entrée en établissement ; vivre en établissement.
France Alzheimer prévoit de former 6 000 aidants par an, soit 18 000 aidants entre 2016 et 2018. Le partenariat avec la CNSA permet d’assurer une formation gratuite aux proches aidants.
- Des entretiens préalables à la formation
L’évaluation des formations souligne l’importance de la constitution du groupe en amont de la formation. La convention prévoit donc de réaliser des entretiens avec les aidants avant la formation pour ajuster le contenu des modules de formation en fonction des profils. L’entretien préalable sera généralement réalisé par le psychologue qui animera la formation des aidants ou par le bénévole, soit de visu, soit par téléphone.
- Les réunions de suivi
L’évaluation des formations fait également apparaître que les proches aidants souhaitent prolonger les échanges avec les autres membres de leur groupe et avec les intervenants, notamment pour faire le point lorsque des difficultés persistent.
Le programme prévoit d’expérimenter, en 2016, des réunions de suivi auprès de 30 associations départementales, puis de les évaluer. Les réunions de suivi seraient ensuite proposées dans l’ensemble du réseau à partir de 2017.

• les groupes de parole : pour la première fois, le partenariat permet de financer des groupes de parole, une réponse complémentaire à la formation. Animés par un psychologue, parfois accompagné d’un bénévole, ils s’adressent à toute personne accompagnant ou ayant accompagné une personne atteinte de la maladie d’Alzheimer ou d’une maladie apparentée. L’objectif est d’organiser 300 groupes de paroles en 2016, 350 en 2017 et 400 en 2018 ;
• la réalisation et la diffusion d’outils pédagogiques nécessaires pour assurer les formations ;
• des actions de communication et de sensibilisation pour faire connaître l’existence de ces formations au grand public : actions de communication dans le réseau, auprès d’acteurs relais (CLIC, MAIA, plateformes d’accompagnement et de répit, CMRR...) sur des salons, grand public, partenariats…

Le coût global des actions s'élève à 4 807 240 euros. La CNSA contribuera à hauteur de 80 % dans la limite d’un montant de 3 845 792 euros.

Publié le : 18 mai 2016-Mis à jour le : 18 mai 2016


Autres informations

0