La CNSA fait évoluer le logiciel GALAAD

Dans le courant du mois, la CNSA met en service une nouvelle version du logiciel GALAAD. Ce logiciel est utilisé par les médecins des agences régionales de santé, des conseils généraux et les médecins coordonnateurs des EHPAD et des unités de soins de longue durée qui y saisissent les informations sur les besoins en soins des résidents afin de déterminer le budget « dépendance et soins » de ces établissements.

Après avoir évalué le niveau de perte d’autonomie et des besoins en soins médicaux et techniques des résidents à l’aide des outils Aggir et Pathos, les médecins coordonnateurs saisissent les données dans le logiciel GALAAD.

Une fois la saisie validée (par les médecins valideurs de l’ARS et du conseil général), le fichier est déposé sur une plateforme de partage sécurisée de fichiers pour une intégration a posteriori dans la base nationale de Galaad). La coupe « Pathos » permet de déterminer, en partie, le budget dépendance et soins de l’établissement.

Les données recueillies sont également analysées nationalement pour constater l’évolution du profil des résidents accueillis, leurs besoins...et adapter la politique de médicalisation des EHPAD.

La nouvelle version de GALAAD qui est mise en service en ce mois de janvier est plus souple et plus simple d’utilisation pour les médecins coordonnateurs (connexion au logiciel à l’aide d’une simple page internet, possibilité de réaliser les validations en ligne, ergonomie retravaillée).

Elle permet dans le même temps de sécuriser les informations puisque les données ne transiteront plus par la plateforme de partage de fichiers, mais seront stockées sur un serveur de base de données accessible aux différents médecins concernés.

Six ARS pilotes (et au moins un conseil général par région) sont associées au projet. En septembre 2014, les médecins gestionnaires des ARS ont suivi des formations au nouvel outil de façon à le tester en conditions réelles et à former les médecins des conseils généraux et les médecins coordonnateurs de leur région.
Pour les EHPAD qui n’utilisent pas GALAAD (environ 60 % des médecins coordonnateurs travaillent avec d’autres logiciels, développés par des éditeurs privés), la CNSA accompagne les éditeurs en mettant à disposition une plateforme de test et des points d’échange autour de la nouvelle version de GALAAD.

(13 janvier 2015)


Autres informations

0