Palmarès du Prix CNSA Lieux de vie collectifs & autonomie

Le jury du Prix CNSA Lieux de vie collectifs & autonomie, présidé par l’architecte Thierry Van de Wyngaert, s’est récemment réuni pour récompenser des étudiants aux idées innovantes et des établissements exemplaires où l’architecture se met au service de l’autonomie des résidents. Cette année, près de quarante binômes gestionnaires-architectes et étudiants ont participé au concours.

Le jury a attribué Le Prix de la réalisation médico-sociale pour personnes âgées (30 000 € financés par la CNSA) au Villâge des aubépins. Un établissement public autonome situé à Maromme en Seine-Maritime réalisé avec le concours d’Ad quatio. Pensé comme une véritable plateforme de services, l’établissement propose des places d’accueil de jour, en hébergement temporaire, un pôle d’activités et de soins adaptés, des sessions de formation pour les aidants, du « baluchonnage. Le jury a également apprécié le choix du gestionnaire de ne pas créer d’unité spécifique pour les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer pour éviter toute stigmatisation, mais de concevoir une résidence qui réponde entièrement à ce besoin. Conçu de manière à privilégier les liens intergénérationnels avec une rue traversante accueillant des commerces, l’établissement est organisé comme un village et le soutien de la citoyenneté est omniprésent.
Le Prix de la réalisation médico-sociale pour personnes handicapées (30 000 € financés par la CNSA) au Foyer d’accueil médicalisé de Coulomme, situé à Sauveterre-de-Béarn dans les Pyrénées-Atlantiques. Un établissement réalisé conjointement par l’association BTP résidences médico-sociales, la SCI REVICAP et la Mutualité sociale agricole Sud Aquitaine, avec le concours du cabinet d’architectes Thierry Meu et Christian Lalucaa. Adossé à un établissement d’hébergement permanent pour personnes âgées dépendantes, le foyer accueille et accompagne des personnes handicapées mentales vieillissantes au moment où leur évolution personnelle ou celle de leur entourage ne leur permet plus de rester dans leur milieu de vie. Il permet un accompagnement tout particulier des personnes handicapées avançant en âge.
Le Prix du concours d’idées (12 000 € financés par la CNSA) à Samuel Odic, étudiant à l’École nationale supérieure d’architecture Paris-Malaquais pour son projet intitulé Le village gastronomique ; un projet dédié au bien vivre de toutes les générations qui place l’EHPAD au centre d’un pôle gastronomique.
Séduit par le projet d’Anne-Juliette Defoort, étudiante à l’École nationale supérieure d’architecture Paris-Belleville, le jury a décidé de lui attribuer une mention spéciale pour Le quartier du dogger. L’idée consiste à allier une démarche thérapeutique à une stratégie basée sur les ressources locales, humaines et naturelles dans un territoire péri-urbain.


Les mentions spéciales Alzheimer et Personnes handicapées vieillissantes n’ont pas été décernées cette année. Au regard des critères, les membres du jury auraient souhaité les attribuer au Villâge des aubépins et au Foyer d’accueil médicalisé de Coulomme. Or le règlement du concours interdit de remettre un prix et une mention au même établissement.

Rendez-vous à l’automne pour une nouvelle édition Toujours dans le but d’accompagner la modernisation des établissements médico-sociaux d’une démarche de qualité de vie des résidents, l’édition 2015 du Prix sera lancée à l’automne 2014.

Suivez l’actualité du prix sur : www.prix-autonomie.cnsa.fr

(12 juin 2014)


Autres informations

0