L'ARS conforte ses partenariats

L'ARS Bretagne a convié les Sénateurs, les Députés, le Président du Conseil régional et les Présidents des Conseils généraux à un temps d'échange sur les questions de santé.

Alain Gautron a souhaité faire de ce premier rendez-vous l’occasion de présenter les engagements et actions menés par l’Agence pour contribuer à l’amélioration de la santé des bretons.

Il a rappellé dans le cadre le projet de loi de financement de la sécurité sociale, présenté par Marisol Touraine le 24 octobre dernier notre responsabilité de préserver notre système de santé pour les générations futures ainsi que les fortes contraintes budgétaires, qui pèsent sur les finances publiques.

La santé est une priorité des pouvoirs publiques, avec un ONDAM fixé à +2,7%, soit plus de 4,6 milliards d’euros consacrés à la santé des Français.

En Bretagne, nos dépenses en 2011 représentent 8.5 milliards d’euros et se contiennent dans l’ONDAM. La Bretagne représentant 5 % des dépenses de la France.

Dans ce cadre, les deux principes d’actions de l’ARS Bretagne sont la concertation et la contractualisation pour assurer la mise en œuvre du projet régional de santé, avec deux grandes orientations : territorialisation et décloisonnement

L’action territoriale de proximité est en effet au cœur du projet régional de santé publié en mars 2012. Il s’agit d’offrir un maillage territorial gradué et performant adapté aux besoins de la population et de la démographie médicale. Le levier de notre action est constitué par les coopérations et la contractualisation : programme territorial de santé, Coopération hospitalière de territoire et contrat local de santé.
une meilleure organisation de la médecine de proximité avec développement de pôle et de maison de santé pluridisciplinaires, dont le sujet est actuellement une mission parlementaire conduite par le sénateur Fichet.
Pierre Bertrand, directeur général adjoint, dans un second temps au travers de sa présentation a rappelé par le panorama breton les indicateurs globalement satisfaisants en termes d’offre et plus défavorables au niveau de l’état de santé de la population, notamment concernant les addictions, la santé mentale et les cancers. Il a ensuite détaillé les dépenses de santé en Bretagne et les actions menées par l’Agence en faveur de la santé des bretons. Vous pouvez retrouver les données clés dans les documents joints.

Cette rencontre a également été l’occasion d’échanges riches entre les participants, en abordant des préoccupations actuelles majeures comme la désertification médicale et les mesures d’installation et de formation des professionnels de santé mais également des préoccupations en matière de santé environnement sur les lignes hautes tension, les troubles musculo-squelettiques.

La prochaine rencontre se tiendra le vendredi 31 mai 2012….


Autres informations

0