Le dossier médical personnel (DMP) : un déploiement progressif en Bretagne

Le DMP est un dossier médical, informatisé et sécurisé, accessible sur internet, qui accompagne le patient tout au long de sa vie. Il est conçu comme un ensemble de services permettant au patient et aux professionnels de santé autorisés de partager les informations de santé utiles à la coordination et la qualité des soins telles que les antécédents et allergies, les prescriptions médicamenteuses, les comptes-rendus d'hospitalisation et de consultations.

Crée par la loi du 13 août 2004 et mis à la disposition des usagers depuis décembre 2010, il est actuellement déployé, progressivement sur l’ensemble du territoire national. Grâce à l’implication des médecins et professionnels de santé, des personnels d’établissements, des associations de patients qui ont participé à son expérimentation dans plusieurs régions, 65 00 DMP ont été créés au niveau national dont 50 000 dans les régions pilotes et 106 en Bretagne.

Dans le cadre de son Projet régional de santé 2012-2016, l’ARS Bretagne a élaboré un programme régional de télémédecine et de systèmes d’informations partagés à travers lequel le déploiement du DMP fait partie des cibles prioritaires de la politique régionale en la matière.



Deux appels à projets pour promouvoir le DMP en région Bretagne
L’ARS relaye ainsi deux appels à projets de l’Agence des Systèmes d’Information Partagés (ASIP) publiés en juillet 2011 visant à accélérer le déploiement du DMP dans les établissements de santé et d' accompagner son usage en région par les différents acteurs de santé (établissement de santé, établissement médico-sociaux , pôle et réseaux de santé, médecins libéraux...)

Le centre hospitalier de Ploërmel et le Pôle de médecine physique et de réadaptation Saint-Hélier à Rennes ont ainsi reçu un soutien direct de l’ASIP afin de déployer rapidement le DMP en interne parmi les 33 établissements retenus au niveau national.

Egalement, le Groupement de Coopération Sanitaire (GCS) E-santé Bretagne a été retenu parmi les 14 régions afin d’impulser une dynamique DMP ciblée sur le territoire de santé n°4 (Vannes, Ploërmel, Malestroit) sur la période 2012-2013. L’ARS finance à hauteur de 20% ce projet (soit 135 000 euros sur deux ans)

Ces deux programmes ont des logiques complémentaires, créant un véritable effet de levier sur le nombre de DMP créés et alimentés en région.

A la rencontre des acteurs en région…
L’ASIP Santé, le GCS Esanté Bretagne et l’ARS Bretagne sont intervenus au cours du mois de janvier lors de deux réunions d'informations auprès :

des professionnels de santé (notamment les médecins libéraux, des établissements du territoire impliqués dans le déploiement du DMP, des laboratoires d’analyses médicales, des représentants des pôles et des réseaux de santé) : l’objectif était de présenter les fonctionnalités et les services offerts par le DMP ainsi que les premières stratégies de communication et d’accompagnement auprès des médecins libéraux.
des associations de patients : afin d'informer leurs représentants sur les principes des nouvelles pratiques en médecine liées à l’usage des technologies de l'information
Une journée régionale sur les systèmes d'information et la télémédecine est prévue le 29 juin à Rennes avec d'ores et déjà une intervention ciblée sur le DMP et son déploiement en région.


Autres informations

0