Contrat local de santé et Maison de santé pluridisciplinaire

La loi Hôpital, Patients, Santé, Territoires (HPST) de juillet 2009 prévoit que la mise en œuvre du Projet régional de santé (PRS) peut faire l’objet de contrats locaux de santé conclus entre l’Agence Régionale de santé (ARS) et les collectivités territoriales. Cet outil permet de décloisonner pour mieux organiser l’offre de soins sur les territoires. Il permet ainsi de coordonner les politiques de la santé et de la ville et de centrer les efforts de tous sur des objectifs communs de santé. Au-delà de l’outil juridique issu de la loi HPST, il traduit la dynamique locale qui fédère les actions entre les élus, l’ARS, les professionnels de santé libéraux, les établissements de santé et les associations.

La signature du contrat en présence de Xavier Bertrand s’est accompagnée d’une table ronde réunissant les professionnels de santé partenaires au contrat, les élus (et notamment Pierre Méhaignerie, député d’Ille et Vilaine et Michèle Clouet, maire de Retiers et présidente de la communauté de commune du pays de la Roche aux fées), le Préfet de la région Bretagne et le Directeur général de l’ARS.

Les médecins libéraux qui ont porté le projet de MSP ont salué le dispositif mais peu familiers des procédures administratives, ils ont émis le souhait d’avoir un interlocuteur unique au sein de l’ARS pour l’élaboration et le suivi du projet. Ils proposaient également plus de souplesse dans la gestion de projet.

Sur un autre sujet important du contrat local de santé qui est la permanence des soins, d’autres médecins libéraux assurant cette permanence des soins ont mis en avant leur volonté d’améliorer encore le dispositif mis en place sur le territoire de Vitré en étudiant la possibilité d’installer les médecins généralistes amenés à se déplacer la nuit (les effecteurs) au sein même des services des urgences et des établissements de santé

La promotion de la santé et de la sécurité au travail est également l’un des volets centraux du contrat local. Il s’agît en particulier de mettre en place des actions en faveur des personnes en situation de précarité, et des actions de prévention des risques professionnels. « C’est en particulier une action expérimentale qui est menée sur les troubles musculo-squelettiques par la DIRECCTE en partenariat avec la Caisse d’assurance retraite et de santé au travail et l’Assurance maladie » salue le ministre.

Xavier Bertrand a également inauguré la maison de santé pluridisciplinaire (MSP) de Retiers, projet de soins cohérent, centré sur l’organisation des soins de premier recours et des actions en matière de prévention et d’éducation à la santé. « Grâce à cette MSP, tout le monde est gagnant : elle permet d’améliorer à la fois les conditions de travail des professionnels de santé et l’offre de soins pour les patients » déclare le ministre. « C’est un projet important pour l’avenir de notre système de santé » insiste-t-il. En effet, cette MSP répond à un vrai besoin : lutter contre la désertification médicale.

26 octobre 2011


Autres informations

0